Subscribe to Héritage

Likacheff-Ragosine-Mathers collection index

Available reels: 5

Document Record
Creator Likacheff, A.S.
Title Likacheff-Ragosine-Mathers collection index
LI-RA-MA collection
Index de la collection Likacheff-Ragosine-Mathers
Identifier lac_mikan_105717
MG 30 E406
R2685-0-7-E
Genealogy
Foreign relations
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language eng
rus
Description From the mid-19th century to the early 20th century, the Imperial Russian Government, which included eastern Poland and Finland as well as most of the eventual USSR, maintained consulates throughout North America. With the outbreak of the Russian Revolution in 1917, the consulates were closed, and their records subsequently passed from one temporary storage to another, many being lost, damaged, or destroyed in the process. Some documents were given to the Hoover Institute on War, Peace and Revolution in the United States. Eventually the remainder of these documents were placed in the custody of the National Archives and Records Administration of the US Government. This collection was organized into American and Canadian sections. The Canadian section was a collection of documents created in the Imperial Russian Consular offices in Montreal, Vancouver, and Halifax by consuls, the last of whom were A.S. Likacheff, K. Ragosine, and H.I. Mathers, whose surnames form the basis of the name for this collection. In the early 1920s, the papers were entrusted to senior Russian diplomats stationed in Washington, D.C., who were opposed to the new Soviet and Communist regime.
The collection contained a variety of administrative documents one would have found in a consular office, and included a large number of passports representing a wide variety of Russian internal and external passport applications and supporting documents such as verification of identity, citizenship, birth and baptismal records, which all comprised of roughly 11,400 files on individual Russian-subject immigrants who came to Canada during the first two decades of the 20th century. The records presented here on microfilm reels H-1971 to H-1975, however, are the card indexes cataloguing information about those immigrants. The original material (i.e. the passports and supporting documents themselves) was loaned to the National Archives of Canada in 1979 for microfilming (but this material is not included here) and it was then returned to Washington, D.C., to be subsequently sent to the Soviet Union. However, this card index series includes identity information for those aforementioned 11,400 or so individuals, which may be of use to genealogists. The index cards essentially provide information on Russian subjects who applied to the consulates for various documents. In most cases, these individuals were seeking new Russian passports following the change of political regime in 1917. They may have also sought passports to prove that they were Russian subjects in order to avoid being conscripted into the Canadian Expeditionary Force during the First World War. They may have additionally applied for travel papers to Russia or visas. Whatever the reason, these individuals had to give incontrovertible proof that they were Russian subjects. Proving such identity was a serious concern for Russian consulate officers and Canadian officials, because there were subjects belonging to enemy powers during the First World War who could easily pass themselves off as belonging to a Russian-controlled region of the world.
A finding aid to the collection is found at the start of each microfilm reel with an explanation of what the field areas mean on the index cards.
Depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'au début de XXe siècle, le gouvernement impérial russe, qui comprenait alors l'Est de la Pologne et de la Finlande, ainsi que la majeure partie du territoire qui allait subséquemment devenir l'URSS, possédait des consulats à travers l'Amérique du Nord. Avec le déclenchement de la Révolution russe en 1917, ces consulats ont fermé leurs portes et leurs dossiers ont, par la suite, été déplacés d'un site d'entreposage temporaire à un autre, ce qui a entraîné la perte, la détérioration ou la destruction de plusieurs de ces dossiers. Certains documents ont été cédés à la Hoover Institute on War, Revolution and Peace aux États-Unis, alors que les autres documents ont éventuellement été confiés à la garde de la National Archives and Records Administration du gouvernement américain. Cette collection a été regroupée en deux sections, la section américaine et la section canadienne. La section canadienne formait une collection de documents créés par les bureaux consulaires de l'Empire russe situés à Montréal, Vancouver et Halifax. Les derniers consuls de ces bureaux furent A.S. Likacheff, K. Ragosine et H.I. Mathers, d'où le nom de la collection. Au début des années 1920, ces documents ont été confiés à des diplomates russes de haut rang en poste à Washington, D.C., qui étaient opposés au nouveau régime soviétique et communiste.
Cette collection contient toute la gamme des documents administratifs que l'on pourrait s'attendre de trouver dans un bureau consulaire, y compris un grand nombre de passeports représentant un vaste ensemble de demandes formulées par des Russes vivant tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays en vue d'obtenir des passeports. On y trouve aussi des pièces justificatives, telles que des papiers d'identité et de citoyenneté et des extraits de naissance et de baptême. Le tout forme une collection de 11,400 dossiers individuels sur des sujets et immigrants russes qui ont vécu au Canada au cours des deux premières décennies du XXe siècle. Toutefois, les documents présentés ici sur les bobines de microfilm H-1971 à H-1975 ne constituent que l'index sur fiches qui cataloguent les informations relatives à ces immigrants. En 1979, les documents originaux (c'est-à-dire les passeports et les pièces justificatives elles-mêmes) furent empruntés par les Archives nationales du Canada pour être microfilmés, puis retournés à Washington, D.C., qui les a ensuite envoyés en Union soviétique. Ces documents ne sont pas inclus dans la présente collection. Par contre, l'index sur fiches offert ici pourrait être utile pour les généalogistes car il contient des informations sur l'identité des quelque 11,400 individus mentionnés ci-dessus. L'index sur fiches livre principalement des informations sur les sujets russes qui ont adressé des demandes à leurs consulats en vue d'obtenir divers documents. Dans la majorité des cas, ces individus tentaient d'obtenir un nouveau passeport russe suite au changement du régime politique survenu en 1917. D'autres ont peut-être cherché à obtenir un passeport afin de prouver qu'ils étaient de citoyenneté russe afin d'éviter d'être enrôlés dans le Corps expéditionnaire canadien durant la Première Guerre mondiale. D'autres encore ont peut-être sollicité des visas ou documents de voyage pour retourner en Russie. Quelle qu'en soit la raison, ces individus devaient fournir des preuves irréfutables qu'ils étaient de nationalité russe. L'obtention de ces preuves d'identité constituait une source de grave préoccupation pour les officiers consulaires et les autorités canadiennes puisque des sujets appartenant à des puissances ennemies pouvaient, en temps de guerre, facilement se faire passer pour des ressortissants d'un territoire étranger sous contrôle russe.
Un instrument de recherche pour la collection se trouve au début de chaque bobine de microfilm avec la signification de chacun des champs indiqués sur les fiches d'index.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_105717