Subscribe to Héritage

Arthur Meighen : Series 3, correspondence

Available reels: 38

Document Record
Creator Meighen, Arthur, 1874-1960
Title Arthur Meighen : Series 3, correspondence
[Arthur Meighen]: Série 3, correspondance
Identifier lac_mikan_125285
128782
MG 26-I
Government
Papers
Railroad
Politics and politicians
Correspondence
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language eng
Description Arthur Meighen (1874 - 1960) was a Canadian lawyer and politician. He served two very comparatively brief terms as a Conservative Prime Minister of Canada: from July 1920 to December 1921, and from June 1926 to September 1926. He was the first Prime Minister born after Confederation, and the only one to represent a riding in Manitoba. Meighen served as Solicitor General from 1913 until 1917, when he was appointed Minister of Mines and Secretary of State for Canada. In 1917, he was mainly responsible for putting in place mandatory military service as a result of the Conscription Crisis. In October 1917, Meighen became Minister of the Interior and Superintendent of Indian Affairs. As Minister of the Interior, Meighen steered through Parliament the largest piece of legislation ever enacted in the British Empire with the creation of the Canadian National Railway. In 1919, as acting Minister of Justice and senior Manitoban in the government of Sir Robert Borden (1854 - 1937), Meighen helped put down the Winnipeg General Strike by force. He was re-appointed Minister of Mines on the last day of 1920. After his second tenure as Prime Minister, Meighen resigned as Conservative Party leader and moved to Toronto to practice law. However, Meighen was appointed to the Senate in 1932 and served as Leader of the Government in the Senate and Minister without Portfolio from 1932 to 1935. He served as Leader of the Opposition in the Senate from 1935 until his resignation in 1942 during a political comeback as Conservative party leader. However, this comeback attempt was not successful, and he announced he was stepping down as leader in late 1942. Following this second political retirement, Meighen returned to the practice of law in Toronto. Buildings and landmarks in Canada have been named in his honour.
This collection comprises of Meighen's correspondence as Leader of the Opposition from 1922 to 1926 and as Prime Minister in 1926. There is some overlapping with series 4 since new files were originated at the beginning of Meighen's tenure as Prime Minister while, simultaneously, files that originated in 1922 were continued for the same period. Most of the files are about the federal elections of 1925 and 1926, political organization by provinces, railways and the tariff.
The finding aid is available on microfilm reel C-4236.
Arthur Meighen (1874-1960) était un avocat et un homme politique canadien. Il fut élu premier ministre conservateur à deux reprises, mais pour des mandats relativement courts, soit de juillet 1920 à décembre 1921, puis de juin à septembre 1926. Meighen fut le premier premier ministre à naître après la Confédération et le seul à représenter une circonscription du Manitoba. De 1913 à 1917, il exerça les fonctions de solliciteur général puis, à partir de 1917, celles de ministre des Mines et de secrétaire d'État. En 1917, suite à la crise de la conscription, sa principale responsabilité fut d'instaurer le service militaire obligatoire. En octobre de la même année, Meighen fut nommé ministre de l'Intérieur et surintendant des Affaires indiennes. En tant que ministre de l'Intérieur, Meighen a piloté au Parlement la plus importante loi jamais promulguée dans l'Empire britannique, soit celle qui créa la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada. En 1919, Meighen était le ministre de la Justice par intérim et le plus ancien des députés du Manitoba au sein du gouvernement de sir Robert Borden (1854-1937), et c'est en tant que tel qu'il a collaboré, par la force, à la répression de la grève générale de Winnipeg. Le 31 décembre 1920, il fut de nouveau nommé ministre des Mines. Après son second mandat comme premier ministre, Meighen a démissionné de son poste de chef du Parti conservateur et s'est retiré à Toronto pour pratiquer le droit. Toutefois, en 1932, Meighen fut nommé au Sénat. Il devait servir comme chef du gouvernement au Sénat, ainsi que ministre sans portefeuille de 1932 à 1935. Il a également servi comme chef de l'opposition au Sénat de 1935 jusqu'à ce qu'il démissionne de son siège en 1942 pour effectuer un retour en politique à titre de chef du Parti conservateur. Cette tentative de retour n'a cependant pas connu le succès escompté et, à la fin de 1942, il a annoncé qu'il quittait la direction du Parti. Suite à son second retrait de la scène politique, Meighen retourna de nouveau à la pratique du droit à Toronto. Quelques édifices et sites historiques du Canada ont été baptisés en son honneur.
Cette collection contient la correspondance de Meighen alors qu'il était chef de l'opposition entre 1922 et 1926, puis premier ministre en 1926. Il y a un certain chevauchement avec la série 4 puisque certains dossiers créés à partir de 1922 ont été continués et partagent le même espace que les nouveaux dossiers créés sous son mandat de premier ministre. La majorité des dossiers concerne les élections fédérales de 1925 et 1926, l'organisation politique dans les provinces, les chemins de fer et les tarifs douaniers.
Un instrument de recherche est disponible sur la bobine de microfilm C-4236.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_125285