Subscribe to Héritage

Trades and Labor Congress of Canada

Available reels: 20

Document Record
Title Trades and Labor Congress of Canada
Congrès des métiers et du travail du Canada (CMTC)
Trades And Labor Congress Of Canada : Administration and Executive Officers' correspondence
Trades And Labor Congress Of Canada : General correspondence
Trades And Labor Congress Of Canada : Correspondence arranged by city
Trades And Labor Congress Of Canada : Federal and provincial government correspondence
Trades And Labor Congress Of Canada : National union correspondence
Identifier lac_mikan_182026
107950
107897
107898
107899
107900
107901
107902
MG 28 I 103
R5699-3-X-E
Papers
Labour
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language eng
Description The Trades and Labour Congress of Canada (TLC) was a national central federation of trade unions from 1883 to 1956, and was the third attempt at a national labour federation to be formed in Canada. It succeeded the Canadian Labour Union, which existed from 1873 to 1877, and the Canadian Labour Congress. At first, it primarily represented Ontario and Quebec, and lobbied to secure wage and protective legislation, workmen's compensation, sanitary regulation of workshops and the eight-hour day. It also helped lobby for factory acts in Ontario, Quebec, Manitoba and Nova Scotia despite the fact few of its members were factory workers. By 1900, the TLC had become the country's first truly national body. The TLC underwent a number of splits and challenges as the labour movement developed, and it was challenged throughout time by the American-based American Federation of Labor led by Samuel Gompers (1850 - 1924), who sought to unite the movements in Canada and the United States. The TLC eventually merged with a rival labour union, the Canadian Congress of Labour (CLC), in 1956 to form the modern-day Canadian Labour Congress.
These fonds consists of textual records of the Trades and Labor Congress of Canada, including proceedings and other records of its annual conventions, executive board and council minutes, correspondence with affiliated international and national unions, correspondence with federal and provincial governments, correspondence arranged by city, and general correspondence and other papers concerning other organizations, social agencies, and other labour federations (including the CLC, the Unity Committee, and differences that arose between the American Federation of Labor and the TLC). There is also administration and executive officers' correspondence, charters of local unions and other TLC affiliates, files concerning affiliated provincial federations of labour and municipal trades and labour councils, printed matter by or concerning the TLC, a draft history of the congress, and a disbursements ledger. The TLC records here represent only a small portion of the original TLC records because most of these records were destroyed prior to the merger of the TLC and the Canadian Congress of Labour in 1956.
An index of files contained in the collection is at the start of the microfilm reels.
Le Congrès des métiers et du travail du Canada (CMTC) - Trades and Labour Congress of Canada (TLC) - était une fédération centrale des syndicats canadiens qui a existé de 1883 à 1956. Le CMTC a résulté d'une troisième tentative pour former une fédération nationale des travailleurs au Canada. Il succédait à l'Union ouvrière canadienne, qui a existé de 1873 à 1877, et au Congrès canadien du travail. Au départ, le CMTC représentait surtout les intérêts des travailleurs de l'Ontario et du Québec, et il a exercé des pressions pour obtenir des lois garantissant le salaire minimum et la sécurité au travail, des compensations pour les travailleurs, une réglementation sanitaire dans les ateliers et une journée de travail de huit heures. Il a aussi contribué à exercer des pressions pour obtenir une législation sur le travail en usine en Ontario, au Québec, au Manitoba et en Nouvelle-Écosse, et ce, malgré le fait que peu de ses membres étaient des travailleurs d'usine. Dès 1900, le CMTC était devenu la première véritable centrale nationale du pays. Le CMTC a connu un certain nombre de divisions et de défis avec le développement du mouvement ouvrier. Au cours de son histoire, il eut à affronter l'American Federation of Labor basée aux États-Unis et dirigée par Samuel Gompers (1850-1924) qui cherchait à regrouper les mouvements syndicalistes canadiens et américains. En 1956, le CMTC a finalement fusionné avec un syndical rival, le Congrès canadien du travail (CCT), pour former le Congrès du travail du Canada (CTC) actuel.
Ce fonds contient des documents textes du Congrès des métiers et du travail du Canada, dont des délibérations et autres documents relatifs à ses congrès annuels, des procès-verbaux de son conseil d'administration et de son comité directeur, de la correspondance avec des syndicats nationaux et internationaux affiliés et avec les gouvernements provinciaux et fédéral, de la correspondance classée par ville, de la correspondance générale et autres papiers concernant d'autres organisations, organismes sociaux et fédérations syndicales (comme le CCT, le Comité de l'Unité, et l'American Federation of Labor qui présentait des divergences par rapport au CMTC). On y trouve également de la correspondance administrative, dont celle des membres de la haute direction, des chartes des sections locales et de d'autres syndicats affiliés au CMTC, des dossiers portant sur les fédérations provinciales du travail et les conseils municipaux des métiers et du travail, des imprimés publiés par ou concernant le CMTC, une ébauche de l'histoire du Congrès et un registre de ses déboursés. Les dossiers du CMTC trouvés ici ne représentent qu'une petite partie des dossiers originaux du CMTC car la majorité des dossiers ont été détruits avant la fusion du CMTC et du Congrès canadien du travail en 1956.
Un index des dossiers de la collection se trouve au début des bobines de microfilm.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_182026