Subscribe to Héritage

Department of Militia and Defence: Fenian raids pension records, 1867-1915

Available reels: 6

Document Record
Creator Canada. Dept. of Militia and Defence
Title Department of Militia and Defence: Fenian raids pension records, 1867-1915
Ministère de la Milice et de la Défense : Dossiers de retraite pour les incursions des Féniens, 1867-1915
Identifier lac_mikan_194848
RG 9 II A 4
R180-58-3-E
Government
Military
Genealogy
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language eng
Description The Department of Militia and Defence was the department responsible for Canadian military forces from 1906 to 1921, and the Minister of Militia and Defence was in charge of this department. Before this period, from 1855 to 1906, the Minister of Militia and Defence was responsible for Canadian militia units only, as the British Army was still stationed in Canada. When the British Army withdrew from Canada in 1906, the department became the overseer of all Canadian land forces. In 1921, the Royal Canadian Navy was transferred to this department, so it was renamed the Department of Militia and Defence and the Naval Service. In January 1923, the department name was changed to the Department of National Defence as a result of the prior amalgamation of Naval Services, Militia and Defence, as well as the merger of the Air Board into the department.
The Fenian movement began in the United Kingdom in 1857 to secure Irish independence from Britain. An American wing soon sprouted up, however, and by 1865 it had about 10,000 Civil War veterans signed up for duty and roughly $500,000 in reserve. The goal of this American arm was to invade British North America to draw support for its cause. In April 1866, the Fenians tried to invade New Brunswick. While they were successfully repelled, this invasion underscored to many the necessity for having a unified country that could easily stop cross-border invasions or rebellions. Still, there were a couple of small raids made on Quebec in 1870. In 1871, a group of Fenians attempted to enter Manitoba. They'd hoped to win the support of Louis Riel (1844 - 1885) and the Métis, and draw attention to their cause by staging a rebellion. However, this group was stopped just before they reached the Canada-U.S. border by American authorities.The creation of the North West Mounted Police in 1873 finally, more or less, put an end to the threat of Fenian attacks.
This collection consists of unnumbered correspondence, affidavits and receipts for pensions for the widows and families of militiamen who were killed or died while on active service during the Fenian Raids, as well as a register of pensioners, arranged alphabetically and veterans' claims, 1912- 1915, submitted under the provisions of the Fenian Raid Volunteer Bounty Act of 1912. Records relating to claims of Nova Scotia militiamen are in this collection. Allowed claims of the Canadian Militia are arranged by list number. Disallowed claims are available as well.
De 1906 à 1921, le ministère de la Milice et de la Défense était responsable des forces militaires canadiennes. Ce ministère était placé sous l’autorité d’un ministre de la Milice et de la Défense. Auparavant, soit de 1855 à 1906, le ministre de la Milice et de la Défense était uniquement responsable des unités de milice canadiennes, puisque l’armée britannique était toujours stationnée au Canada. Lorsque l’armée britannique a retiré ses forces du Canada en 1906, le ministère fut chargé de l’administration de toutes les forces terrestres du Canada. En 1921, la Marine royale canadienne passa sous la juridiction de ce ministère qui adopta alors le nom de ministère de la Milice et de la Défense et du Service naval. En janvier 1923, le ministère fut renommé ministère de la Défense nationale en raison de la fusion entre le ministère de la Milice et de la Défense et le Service naval, mais aussi de sa fusion avec le Conseil de l’Aéronautique canadien.
Le mouvement des Féniens qui a débuté en 1857 dans le Royaume-Uni visait à obtenir l’indépendance de l’Irlande face à la Grande-Bretagne. Une aile américaine a cependant surgi et, avant 1865, elle avait engagé environ 10,000 vétérans de la guerre civile et possédait près de 500,000 $ en réserve. L’objectif de cette branche américaine était d’envahir l’Amérique du Nord britannique afin de recueillir du support pour sa cause. En avril 1866, les Féniens ont tenté d’envahir le Nouveau-Brunswick. Bien qu’ils aient été repoussés avec succès, cette invasion a fait comprendre à plusieurs la nécessité d’avoir un pays unifié, capable de contrer aisément les invasions transfrontières ou les rébellions. Il y a eu aussi deux autres petites incursions par les Féniens au Québec en 1870. Puis en 1871, un groupe de Féniens ont tenté d’entrer au Manitoba, espérant obtenir le soutien de Louis Riel (1844-1885) et des Métis et attirer l’attention sur leur cause en organisant une rébellion. Mais ce groupe fut arrêté par les autorités américaines juste avant de franchir la frontière canado-américaine. Finalement, la création de la Police montée du Nord-Ouest en 1873 a plus ou moins mis fin à la menace des attaques menées par les Féniens.
Cette collection est constituée de correspondance, d’affidavits et de reçus pour les pensions versées aux veuves et aux familles des miliciens qui sont morts en service durant les incursions des Féniens. Ces documents ne sont pas numérotés. On y trouve aussi un registre des noms des retraités classés par ordre alphabétique, ainsi que des réclamations de vétérans présentées entre 1912 et 1915 en vertu d’une loi adoptée en 1912 pour récompenser les miliciens volontaires ayant combattu les Féniens. Les dossiers concernant les réclamations des miliciens de la Nouvelle-Écosse se trouvent dans cette collection. Les réclamations de la milice canadienne ayant été autorisées sont classées par numéro de liste. Les réclamations refusées sont également disponibles.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_194848