Subscribe to Héritage

Contrôle général des finances. Sous-série G7

Available reels: 2

Reel ID
C-12554
H-1884
Document Record
Creator Compagnie des Cent-Associés
Title Contrôle général des finances. Sous-série G7
Sous-série G7. Contrôle général des finances
Identifier lac_mikan_98342
MG 3 I G7
R11616-6-9-F
Government
French Canada
Business and commerce
Agriculture
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language fra
Description Quebec has had a long and varied history, starting with the colony of New France. In 1534, French explorer Jacques Cartier (1491-1557) planted a cross in the Gaspé peninsula and claimed the land in the name of King Francis. In 1608, the city of Quebec was founded with 28 men. In 1630, there were only 103 colonists living in the settlement, but by 1640, the population had reached 355. Fur traders, known as coureurs des bois, extended French influence south and west to the Great Lakes. Eventually, Cardinal Richelieu (1585-1642), adviser to French king Louis XIII, wanted to make New France as populous as the English colonies to the south, and founded the Company of One Hundred Associates in 1627 to invest in New France, promising land parcels to hundreds of new settlers and to turn the region into an important farming and mercantile colony. Richelieu introduced the seigneurial system, a semi-feudal system of farming that existed until the 19th century. The Roman Catholic Church, and missionaries such as the Recollets and Jesuits, became firmly established in the New France as well.
The Controller-General of Finances was the name of the minister in charge of finances in France from 1661 to 1791, and was the head not only of financial administration, but also agriculture, industry, roads and bridges, as well as commercial and internal administration.
This collection concerns the “Compagnie de la Colonie"(also known as the French West India Company), the “Domaine d'Occident"created in 1674 as the successor to the “Compagnie de la Colonie”, and the consequences of the removal of companies in New France and the West Indies. It mainly includes financial records, lists of shareholders, trade agreements based on records of the State Council and submissions to the Controller-General of Finance. The documents in this collection cover the years 1673 to 1709.
Le Québec a connu une histoire longue et mouvementée depuis la fondation de la colonie de la Nouvelle-France. En 1534, l'explorateur français Jacques Cartier (1491-1557) a planté une croix dans la péninsule de Gaspé pour signifier l'appropriation des lieux au nom du roi François 1er. En 1608, la ville de Québec a été fondée par 28 individus. En 1630, il n'y avait que 103 colons résidant dans la colonie mais, dès 1640, la population avait atteint 355. Les marchands de fourrures, ou coureurs des bois, ont étendu l'influence de la France jusqu'au sud et à l'ouest des Grands Lacs. Le cardinal Richelieu (1585-1642), conseiller du roi de France Louis XIII, souhaitait que la population de la Nouvelle-France puisse se comparer à celle des colonies anglaises plus au sud. En 1627, il fonda à cet effet la Compagnie des Cent-associés pour qu'elle investisse dans la colonie, promettant des lots de terre à des centaines de nouveaux colons et, pour qu'elle fasse en sorte que cette région devienne une importante colonie agricole et mercantile. Richelieu y a introduit le système seigneurial, un système semi-féodal d'agriculture qui subsista jusqu'au XIXe siècle. Quant à l'Église catholique romaine et aux missionnaires, dont les Récollets et les Jésuites, ils se sont solidement établis en Nouvelle-France.
Entre 1661 et 1791, le contrôleur général des finances désignait le ministre responsable des finances en France. Il était non seulement en charge de l'administration des finances, mais aussi de l'agriculture, de l'industrie, des ponts et chaussées, du commerce et de l'administration intérieure.
Cette collection concerne la « Compagnie de la Colonie » (appelée aussi Compagnie française des Indes occidentales), le « Domaine d'Occident » créé en 1674 pour succéder à la « Compagnie de la Colonie », et les conséquences de la suppression des compagnies en Nouvelle-France et dans les Indes occidentales. Elle contient principalement des dossiers financiers, des listes d'actionnaires, des accords commerciaux fondés sur des documents du Conseil d'État et des propositions soumises au contrôleur général des finances. Les documents de cette collection couvrent les années 1673 à 1709.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_98342