Subscribe to Héritage

Fonds des Archives départementales d'Ille-et-Vilaine [Rennes, France]

Available reels: 2

Reel ID
C-2970
C-7202
Document Record
Title Fonds des Archives départementales d'Ille-et-Vilaine [Rennes, France]
Identifier lac_mikan_99964
MG 6-A4
Government
French Canada
Genealogy
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language fra
Description After the Treaty of Utrecht in 1713, which saw France cede land in Acadia, but gained current day Prince Edward Island and Cape Breton Island, renamed Île St Jean and Île Royale respectively, France began to embark on a campaign to reaffirm its territory in Acadia. Besides the construction of Louisbourg, France resolved to organize a colony on Île St Jean. Settlement of the colony was slow, however, with only 297 inhabitants living on the island by 1728. During the years between 1740 and 1750, hundreds of Acadians fled Nova Scotia to exile themselves on this island. The colony went up to 4,000 inhabitants by 1755. Two weeks after Louisbourg fell to the British in late July 1758, the Acadians living on the island were ordered by the British government to be deported back to France instead of being assimilated into the Thirteen Colonies. In August 1758, some 3,100 inhabitants were captured and deported to France. Others succeeded in hiding or fleeing.
This collection consists of a births, marriages and deaths register for the current-day Prince Edward Island, then known as Île St Jean, dating from 1724 to 1758.
No finding aid appears to be on the microfilm reels.
Avec la signature du traité d'Utrecht en 1713, la France avait perdu une partie de l'Acadie mais elle avait obtenu de ce qui est aujourd'hui l'Île-du-Prince-Édouard et l'île du Cap-Breton. Ces îles furent renommées île Saint-Jean et île Royale respectivement. Par la suite, la France a entreprit une campagne pour réaffirmer son territoire en Acadie. À part la construction de Louisbourg, la France a décidé d'établir une colonie sur l'île Saint-Jean. Mais le développement de cette colonie fut lent et, en 1728, elle ne comptait encore que 297 habitants. Entre 1740 et 1750, des centaines d'Acadiens ont fui la Nouvelle-Écosse pour s'exiler sur cette île et, dès 1755, sa population avait atteint 4,000. Deux semaines après la prise de Louisbourg par les Britanniques à la fin de juillet 1758, le gouvernement britannique a ordonné la déportation des Acadiens vivant sur l'île vers la France plutôt que de les assimiler au sein des Treize colonies. En août 1758, quelque 3,100 habitants furent capturés et déportés vers la France, pendant que d'autres avaient réussi à se cacher ou à fuir.
Cette collection est constituée d'un registre des baptêmes, mariages et décès sur l'île Saint-Jean, aujourd'hui l'Île-du-Prince-Édouard, pour les années 1724 à 1758.
Il ne semble pas y avoir d'instrument de recherche sur les bobines de microfilm.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_99964