Records of entry and other records

Available reels: 2

Document Record

Creator
Canada. Dept. of Employment and Immigration
Title
Records of entry and other records
Chinese immigration records : C.I.9 certificates from Vancouver and Victoria
C.I.9 certificates, Vancouver, 1928-1930
Documents sur l’immigration chinoise : Certificats C.I.9 de Vancouver et Victoria
Identifier
156416
Government
lac_mikan_156416
Genealogy
oocihm.lac_mikan_156416
RG 76
Immigration
Document source
Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Notes
1865
1953
Language
English
Description
Until 1917, two federal departments - Agriculture, followed by the Interior - were responsible for immigration. In 1917, the Department of Immigration and Colonization was established. Since then, Immigration has existed as a separate department, except for the period from 1936 to 1949, when it was the responsibility of Mines and Resources. Today, Citizenship and Immigration Canada is the department of the government of Canada with responsibility for issues dealing with immigration and citizenship. The department was established in 1994 following a reorganization within the federal government. In 2015 the department became Immigration, Refugees and Citizenship Canada to reflect the governments effort of responding to refugee immigration issues across the globe.
In 1885, the federal government decided to pass the Chinese Immigration Act, which put a special $50 head tax on Chinese immigrants in the hopes that this would deter the Chinese from entering Canada. No other ethnic group had to pay this kind of tax at the time. The head tax would increase a number of times in the early 20th century, and would prevent wives and families from joining their husbands or fathers in Canada. By 1903, the Chinese head tax was increased to $500 per person to eliminate Chinese immigration. This fee was roughly equivalent to two years worth of wages for a Chinese labourer living in Canada at the time. However, some employers, such as the railways, needed cheap labour, and were willing to pay this fee for adult men. That meant that Chinese immigration wasn't eliminated altogether, but that Chinese women and children didn't get the opportunity to join their husbands and fathers. This created a Chinese bachelor society in Canada. However, in 1923, the federal government passed a law called the Chinese Exclusion Act. This law prevented the immigration of anyone from China. Only 15 Chinese immigrants were allowed into Canada between 1923 and 1947, when this law was finally revoked.
C.I.9 and C.I.9A certificates were issued to people of Chinese origin who wished to leave Canada temporarily. This included both foreign-born individuals and those born in Canada.
This collection consists of C.I.9 certificates issued at Vancouver and Victoria, September 1910 to 1953. Certificates issued before September 1910 may have been handed over to the traveller, or may have been retained and destroyed in local offices. The certificates are organized by port, and are grouped in two groups for each port, one for persons born abroad and one for "native-born" persons. Each of these four groups is numbered separately, and is organized in numerical order, roughly by date of issue. Both redeemed and cancelled (expired) certificates are included. Some certificates are missing. Each certificate bears the following information: C.I.9 date and port of issue; details of planned travel, including place and date of sailing, trip name, port of destination and port of proposed return; personal information, including the holder's name, address in Canada, photograph, year of first arrival (if foreign-born), place of residence and year of first residence there, C.I.5 certificate number (if any) occupation, birthplace, age, height, and distinctive facial features; names and residence of two friends; holder's signature in Chinese characters; and data on holder's return, including (if returned) date and port of return, signature of inspecting officer, or date of letter of authorization; or (if failed to return) annotation indicating expiry of certificate. The C.I.9 certificates from Victoria include born abroad certificates nos. 15701-61396, issued between 7 September 1910 and March 20, 1953 (reels T-6038 to T-6045 and T-16580 to 16588) . Other C.I.9 certificates from Victoria include born in Canada certificates nos. 1-2375, issued 7 May 1913 to 24 July 1952 (reel T-6046). No further certificates were issued after these dates. The C.I.9 certificates from Vancouver include born abroad certificates nos. 17175-94195, issued between 28 September 1910 and January 9, 1953 (reels T-6047 to T-6051 and T-16591 to T-16613). Other C.I.9 certificates from Vancouver include "born in Canada" ("Native-Born" Persons) certificates nos. 1-3240 covering the period 1915 to 1939 (reel T-6052). It also includes Seamen's rejections and desertions, Japanese registration records, other types of Chinese registration forms (C.I.36, C.I.28) and Newfoundland registrations (arrivals) (NF63)
Further C.I.9 records relating to Chinese immigrants can be found in Mikan 161413.
Jusqu’en 1917, l’immigration avait relevé de deux ministères fédéraux, soit le ministère de l’Agriculture, puis le ministère de l’Intérieur. En 1917, le ministère de l’Immigration et de la Colonisation a été créé. Depuis lors, l’Immigration a constitué un ministère distinct sauf durant les années 1936 à 1949, période pendant laquelle l’immigration a été confiée au ministère des Mines et des Ressources. Aujourd’hui, le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration est le ministère du gouvernement du Canada responsable des questions relatives à l’immigration et à la citoyenneté. Ce ministère a été mis sur pied en 1994 suite à une réorganisation au sein du gouvernement fédéral. En 2015, le ministère est devenu Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada afin de refléter les efforts du gouvernement pour répondre aux problèmes d'immigration des réfugiés à travers le monde.
En 1885, le gouvernement fédéral a adopté l’Acte de l’immigration chinoise qui imposait une taxe d’entrée spéciale de 50 $ sur les immigrants chinois dans l’espoir que cette taxe les découragerait de venir au Canada. À cette époque, aucun autre groupe ethnique n’avait à payer une telle taxe. Le montant de la taxe d’entrée allait connaître une hausse à quelques reprises au début du XXe siècle afin d’empêcher les épouses et les familles de venir rejoindre leurs époux et leurs pères au Canada. Dès 1903, la taxe d’entrée sur les Chinois était portée à 500 $ par personne dans le but de supprimer l’immigration chinoise. À l’époque, cette taxe équivalait en gros à deux années de salaire pour un ouvrier chinois résidant au Canada. Toutefois, certains employeurs, comme ceux de l’industrie ferroviaire, avaient besoin d’une main-d’œuvre bon marché. Aussi, acceptaient-ils de payer la taxe pour embaucher des hommes adultes. L’immigration chinoise n’a donc pas été totalement éliminée, mais les épouses et les enfants chinois n’avaient pas la possibilité de venir rejoindre leurs époux et leurs pères. Cette situation a eu pour conséquence de créer une société de célibataires chinois au Canada. Puis, en 1923, le gouvernement fédéral a adopté une nouvelle loi intitulée la Loi d’exclusion des Chinois. Cette loi empêchait l’immigration de tous les Chinois. Entre 1923 et 1947, l’année où cette loi fut finalement révoquée, seulement 15 immigrants chinois ont été autorisés à entrer au Canada.
Les certificats C.I.9 et C.I.9A étaient délivrés à des personnes d’origine chinoise qui voulaient quitter temporairement le Canada. Ces personnes incluaient tant les individus nés à l’étranger que ceux nés au Canada.
Cette collection se compose de certificats C.I.9 délivrés à Vancouver et à Victoria entre septembre 1910 et 1953. Les certificats émis avant septembre 1910 peuvent avoir été transmis au voyageur ou avoir été conservés et détruits au sein des bureaux locaux. Les certificats sont classés par port d’arrivée et sont divisés en deux groupes pour chaque port : un pour les personnes nées à l’étranger et un pour les personnes nées au pays. Chacun de ces quatre groupes possède une numérotation particulière qui suit un ordre numérique correspondant en gros à la date d’émission des certificats. La collection comprend tant les certificats rachetés que les certificats cancellés (expirés). Certains certificats ont disparu. Chaque certificat C.I.9 comporte les renseignements suivants : la date et le nom du port d’émission du certificat; les détails du voyage projeté, y compris le lieu et la date de départ, le nom du voyage, le port de destination et le port d’arrivée prévu au retour; des informations personnelles, dont le nom du détenteur, son adresse au Canada, une photographie, l’année de son arrivée initiale (s’il est né à l’étranger), son lieu de résidence et l’année où il s’y est établi, le numéro de son certificat C.I.5 (s’il y a lieu), son occupation, son lieu de naissance, son âge, sa grandeur et ses caractéristiques faciales particulières; les noms et les lieux de résidence de deux amis; la signature du détenteur en caractères chinois; ainsi que des informations sur le retour du détenteur, y compris (s’il revient) la date et le port d’arrivée, la signature de l’inspecteur ou la date de la lettre d’autorisation; ou (si le détenteur n’est pas revenu à la date limite) une note indiquant l’expiration du certificat. Les certificats C.I.9 de Victoria comprennent les certificats des Chinois nés à l’étranger. Ces certificats portent les numéros 15701-61396 et ont été émis entre le 7 septembre 1910 et le 20 mars 1953 (bobines T-6038 à T-6045 et T-16580 à 16588). D’autres certificats C.I.9 de Victoria comprennent ceux délivrés à des Chinois nés au Canada. Ils ont été émis entre le 7 mai 1913 et le 24 juillet 1952 et portent les numéros 1 à 2375 (bobine T-6046). Aucun autre certificat n’a été émis après ces dates. Les certificats C.I.9 de Vancouver comprennent ceux des Chinois nés à l’étranger. Émis entre le 28 septembre 1910 et le 9 janvier 1953, ces certificats portent les numéros 17175-94195 (bobines T-6047 à T-6051 et T-16591 à T-16613). Les autres certificats C.I.9 de Vancouver comprennent ceux des personnes « nées au Canada » (nées au pays). Ces certificats portent les numéros 1 à 3240 et couvrent la période de 1915 à 1939 (bobine T-6052). Elle comprend également les rejets et désertions de marins, les registres d'enregistrement japonais, d'autres types de formulaires d'enregistrement chinois (C.I.36, C.I.28) et les enregistrements de Terre-Neuve (arrivées) (NF63).
D'autres documents du C.I.9 relatifs aux immigrants chinois se trouvent dans le Mikan 161413.
URL
https://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_156416