Commission appointed to investigate charges against J. Provencher, Acting Superintendent of the Manitoba Superintendency.

Available reels: 2

Document Record

Title
Commission appointed to investigate charges against J. Provencher, Acting Superintendent of the Manitoba Superintendency.
Documents relatifs aux accusations portées contre J.A.N. Provencher
Commission nommée pour étudier les accusations portées contre J. Provencher, surintendant intérimaire des Indiens du Manitoba
Identifier
Aboriginal
lac_mikan_159456
oocihm.lac_mikan_159456
159456
Law and justice
RG 10 A
Document source
Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language
English
Description
In 1755, the British Crown established the British Indian Department, and responsibility for Indian Affairs rested on the Superintendents of Indian Affairs from 1755 to 1841. After 1843, the Governors General held control of Indian Affairs, but usually delegated much of their responsibility to a series of Civil Secretaries. In 1860, the responsibility for Indian affairs was transferred from the government of Great Britain to the Province of Canada and the responsibility for Indian Affairs was given to the Crown Lands Department Commissions Responsible for Indian Affairs. The responsibility for Indian Affairs rested with various government departments between 1873 and 1966. The Minister of the Interior also held the position of Superintendent General of Indian Affairs after the Indian Affairs Department was established in 1880. From 1950 to 1965, the Indian Affairs portfolio was carried by the Minister of Citizenship and Immigration. In October 1966, the Department of Indian Affairs and Northern Development was created. On June 13, 2011 the department was changed to Aboriginal Affairs and Northern Development Canada. In 2015 it was renamed Indigenous and Northern Affairs Canada (INAC) and in 2017 it changed to Crown-Indigenous Relations and Northern Affairs Canada.
This collection consists of records relating to the Commission appointed to investigate the charges against J.A.N. Provencher, Acting Superintendent of Indians for Manitoba. Joseph A. N. Provencher was appointed Indian Commissioner for Manitoba and the North West Territories by an Order in Council in late February 1873, on the resignation from that post of Wemyss Simpson. With the re-structuring of the administration in 1876 and the appointment as Indian Commissioner of Lt. Governor David Laird, Provencher became Acting Superintendent of the Manitoba Superintendency. In November 1877, a Commission was appointed to investigate frauds and irregularities allegedly committed by Provencher in connection with his position as Acting Superintendent. Investigating commissioners Ebenezer McColl, Inspector of Indian Agencies, and W. A. Ross, barrister, found the charges substantially borne out by the evidence collected through their commission, and Provencher was dismissed in May 1879. The investigation found Provencher guilty of, among other things, corruption in the tendering of Indian supplies, providing the Indians with inferior equipment, sending fictitious accounts to the Department, supplying the Indians with food unfit for use, collusion to produce fraudulent accounts with suppliers, and of having been "corruptly interested" in contracts for cattle and other Indian supplies.
No finding aid can be found at the start of the microfilm reel.
En 1755, la Couronne britannique a établi un département britannique des Affaires indiennes et, entre 1755 et 1841, la responsabilité des affaires indiennes relevait des surintendants des Affaires indiennes. À compter de 1843, les affaires indiennes étaient placées sous l’autorité des gouverneurs généraux qui déléguaient souvent une grande partie de leurs responsabilités à des secrétaires civils. En 1860, la responsabilité des affaires indiennes passa du gouvernement de la Grande-Bretagne à la province du Canada où des commissions du ministère des Terres de la Couronne en assumèrent la responsabilité. Entre 1873 et 1966, la responsabilité des affaires indiennes releva de divers ministères. Après la création du ministère des Affaires indiennes en 1880, le ministre de l’Intérieur occupait également le poste de surintendant général des Affaires indiennes. De 1950 à 1965, le portefeuille des Affaires indiennes relevait du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration. En octobre 1966, le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien fut créé. Aujourd’hui, ce ministère porte le nom d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.
En 1755, la Couronne britannique a établi un département britannique des Affaires indiennes et, entre 1755 et 1841, la responsabilité des affaires indiennes relevait des surintendants des Affaires indiennes. À compter de 1843, les affaires indiennes étaient placées sous l’autorité des gouverneurs généraux qui déléguaient souvent une grande partie de leurs responsabilités à des secrétaires civils. En 1860, la responsabilité des affaires indiennes passa du gouvernement de la Grande-Bretagne à la province du Canada où des commissions du ministère des Terres de la Couronne en assumèrent la responsabilité. Entre 1873 et 1966, la responsabilité des affaires indiennes releva de divers ministères. Après la création du ministère des Affaires indiennes en 1880, le ministre de l’Intérieur occupait également le poste de surintendant général des Affaires indiennes. De 1950 à 1965, le portefeuille des Affaires indiennes relevait du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration. En octobre 1966, le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien fut créé. Le 13 juin 2011, le ministère est devenu Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. En 2015, il a été rebaptisé Affaires autochtones et du Nord Canada (AINC) et en 2017, il est devenu Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada.
En 1755, la Couronne britannique a établi un département britannique des Affaires indiennes et, entre 1755 et 1841, la responsabilité des affaires indiennes relevait des surintendants des Affaires indiennes. À compter de 1843, les affaires indiennes étaient placées sous l’autorité des gouverneurs généraux qui déléguaient souvent une grande partie de leurs responsabilités à des secrétaires civils. En 1860, la responsabilité des affaires indiennes passa du gouvernement de la Grande-Bretagne à la province du Canada où des commissions du ministère des Terres de la Couronne en assumèrent la responsabilité. Entre 1873 et 1966, la responsabilité des affaires indiennes releva de divers ministères. Après la création du ministère des Affaires indiennes en 1880, le ministre de l’Intérieur occupait également le poste de surintendant général des Affaires indiennes. De 1950 à 1965, le portefeuille des Affaires indiennes relevait du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration. En octobre 1966, le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien fut créé. Le 13 juin 2011, le ministère est devenu Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. En 2015, il a été rebaptisé Affaires autochtones et du Nord Canada (AINC) et en 2017, il est devenu Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Can
Il n’y a aucun instrument de recherche au début de la bobine de microfilm.
URL
https://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_159456