Subscribe to Héritage

Joseph Howe fonds

Available reels: 21

Document Record
Creator Howe, Joseph, 1804-1873
Title Joseph Howe fonds
Fonds Joseph Howe
Identifier lac_mikan_99771
111999
MG 24 B 29
R5365-0-3-E
Papers
Government
Transportation
Aboriginal
Politics and politicians
Document source Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada
Language eng
Description Joseph Howe (1804 - 1873) was a journalist, politician, and public servant. At the age of 23, he bought the Novascotian newspaper and he reported extensively on debates in the Nova Scotia House of Assembly. In 1835, Howe successfully defended himself against charges of seditious libel, a serious criminal offense, after publishing a letter attacking Halifax politicians and police for stealing public money. The following year, Howe was elected to the assembly, and, as a leading reformer, he was instrumental in helping Nova Scotia become the first British colony to win responsible government in 1848. During the Crimean War of 1853 to 1856, he tried to secretly recruit men in the United States to fight with British forces. His efforts to attain funding for the construction of railways in Nova Scotia led to his appointment as Chairman of the Railway Board in 1854, a position he held for three years. He later served as premier of Nova Scotia from 1860 to 1863, until he accepted the position of Imperial Fisheries Commissioner. He would go on to fight unsuccessfully against Confederation from 1866 to 1868. Howe eventually capitulated after he received a promise of "better terms" for Nova Scotia in Confederation and joined the federal cabinet of John A. Macdonald in 1869, first as President of the Queen's Privy Council for Canada, then as Secretary of State for the Provinces, where he had a hand in helping Manitoba join Confederation. He became the third Lieutenant Governor of Nova Scotia in 1873, but died after spending just three weeks in office.
This collection features Howe's personal diaries and address books from roughly 1838 to 1864. It additionally features correspondence to and from Howe, as well as letterbooks, from about 1830 onwards. Fishery Commission and Foreign Legion correspondence is also included, as well as miscellaneous papers on Confederation, and notes for speeches and articles. There is additional correspondence on railways and the Red River Rebellion in Manitoba between 1869-1870. Other ephemera, such as newspaper clippings, are included.
Selected volumes of the Howe papers were filmed as microfilm reel C-1365, but the entire collection is represented through reels C-1829 to C-1848. Researchers should note that not all items are described in detail in the alphabetical and chronological lists of the finding aid. Only general entries were made for Howe's letterbooks, and individual items were not described. The alphabetic list is arranged primarily by author, but also by institution or subject.
Joseph Howe (1804-1873) était journaliste, politicien et fonctionnaire. A l'âge de 23 ans, il acheta le journal « The Novascotian » dans lequel il publia en détail les débats de la Chambre d'assemblée de la Nouvelle-Écosse. En 1835, ayant publié un article selon laquelle la magistrature et la police de Halifax s'étaient emparé des fonds publics, Howe fut accusé de diffamation séditieuse, une infraction criminelle grave. Il réussit à plaider lui-même sa cause avec succès. L'année suivante, Howe se fit élire à l'Assemblée et, en tant que réformateur avant-gardiste, il aida grandement la Nouvelle-Écosse à devenir, en 1848, la première colonie britannique à obtenir le gouvernement responsable. Durant la guerre de Crimée qui sévit de 1853 à 1856, il tenta discrètement de recruter des hommes aux États-Unis qui seraient prêts à se battre aux côtés des forces britanniques. Les efforts qu'il déploya pour obtenir du financement pour la construction des chemins de fer en Nouvelle-Écosse l'ont, en 1854, amené à présider une commission sur les chemins de fer, une fonction qu'il conserva pendant trois ans. Il occupa ensuite le poste de Premier ministre de la Nouvelle-Écosse de 1860 à 1863, avant d'accepter le poste de commissaire impérial des pêches. De 1866 à 1868, il continua de s'opposer sans succès au projet de la Confédération. Howe capitula finalement lorsqu'il reçut la promesse que la Nouvelle-Écosse bénéficierait de « meilleures conditions » au sein de la Confédération. En 1869, il entra dans le Cabinet fédéral de John A. Macdonald, d'abord en qualité de président du Conseil privé de la Reine pour le Canada, puis de secrétaire d'État pour les provinces, où il prêta main forte au Manitoba lors de son entrée dans la Confédération. En 1873, il devenait le troisième lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, mais il décéda à peine trois semaines après sa nomination.
Cette collection contient les journaux intimes et les carnets d'adresses de Howe, lesquels couvrent à peu près les années 1838 à 1864. On y trouve encore la correspondance reçue et envoyée par Howe, avec ses livres de copies de lettres depuis 1830 environ, sa correspondance relative à la Commission de la pêche et à la Légion étrangère, divers papiers sur la Confédération, ainsi que des notes pour ses discours et ses articles. Il y a aussi de la correspondance sur les chemins de fer et la Rébellion de la rivière Rouge au Manitoba entre 1869 et 1870. D'autres documents éphémères, tels que des coupures de presse, complètent le tout.
Certains volumes contenant les papiers de Howe ont été choisis et reproduits sur la bobine de microfilm C-1365, mais la collection complète se trouve sur les bobines C-1829 à C-1848. Les chercheurs devraient savoir que ces documents ne font pas tous l'objet d'une description détaillée dans les listes alphabétique et chronologique de l'instrument de recherche. Les livres de copies des lettres de Howe ne sont décrits que sommairement, alors que les documents particuliers ne sont pas décrits. La liste alphabétique est classée d'abord par auteur, mais aussi par institution ou par sujet.
Permanent Link http://heritage.canadiana.ca/view/oocihm.lac_mikan_99771